Comment limiter les dégâts pendant les fêtes ?

limiter les dégâts pendant les fêtes

Comment diminuer les dégâts alimentaires pendant les fêtes ? Dans cet article je vous donne 10 astuces qui vous aideront.

On sait que la fin de l’année est une période de fête avec repas après repas lourd, des excès, des mauvaises associations alimentaires, trop d’alcool, trop de sucre, trop de gras, trop de tout 😉 Le corps est malmené et au bout de quelques repas lourds,  le corps et la tête commence à fonctionner « au ralenti »… c’est une dépense énergétique énorme pour l’organisme de gérer la suralimentation, donc la fatigue qui accompagne les festivités est normale. C’est le résultat logique. Je vous donnerai quelques conseils pour limiter les dégâts pendant les fêtes, et récupérer en énergie. Janvier paraitra ainsi beaucoup plus léger ! 

Et vous avez le choix, regardez la vidéo ci-dessous ou lire mon article 😉

 

 

Dix astuces pour limiter les dégâts pendant les fêtes

1. Trouver « l’équilibre ». Faites-vous plaisir quand vous êtes en famille ou avec vos amis, mais ne faites aucun excès lors de vos repas seul ! C’est normal que l’on ait envie de se joindre à la festivité et manger entrée, plats, dessert etc. mais quand vous êtes seul, ou quand vous sentez que vous avez  « le choix » de composer vos repas (par exemple le petit déjeuner) mangez light et équilibré. Je vous assure que les repas de fête vous apporteront le stock suffisant pour un bon moment alors quelques fruits ou même un simple bon jus pressé pour le petit déjeuner sera une pure bénédiction pour le corps 😉

faire des repas fruit pour limiter les dégâts pendant les fêtes
Marie Laforet

2. Penser au « jeûne » de la nuit. Le corps a besoin d’environ 12 h pour que le processus de nettoyage puisse avoir lieu (cela se produit en grande partie la nuit et matinée), alors essayez de laisser minimum 12h entre le diner et le petit déjeuner ! Ce simple petit geste allègera beaucoup le surtravail que le corps vie pendant les fêtes ! Ca veut dire que si on finit de manger vers minuit, surtout pas la peine de prendre un petit déjeuner à 7h du matin… Prenez plutôt une tisane qui aidera le corps dans son travail de nettoyage comme le romarin, la sarriette ou la menthe.

3. Commencer vos repas avec du cru. Le corps est biologiquement « programmé » pour le cru, le cru fournir au corps et aux cellules « la bonne information », alors que le cuit (surtout le surcuit !) est moins « reconnaissable » et il y a une réaction d’inflammation appelé leucocytose déclenchée par la consommation d’aliments cuits (en gros le corps interprète un aliment cuit comme un agresseur). Cette réaction n’a pas lieu (ou beaucoup moins) avec du cru, et en commençant chaque repas avec du cru, même si on enchaine avec du cuit, on a constaté que l’inflammation ne monte pas en flèche au même degré que lors d’un repas purement cuit (ou en commençant avec le cuit). Une astuce simple pour baisser l’inflammation et favoriser une meilleure digestion.

manger cru pour limiter les dégâts pendant les fêtes
Oliva magazine

4. Ne pas prendre des fruits en fin des repas. Ne faites pas cette erreur après un repas bien copieux, en pensant « qu’au moins je mange light en dessert » ! Les associations alimentaires sont également très importantes à considérer quand on veille à sa digestion, son niveau d’énergie et son bien-être en général. Règle numéro un à respecter : les fruits ne se mélangent pas avec d’autres aliments. Les aliments se digèrent différemment et les fruits ont un temps de digestion très rapide par rapport aux protéines, amidons etc. Ainsi, si on les mange en fin de repas, ils restent bloqués par les autres aliments et ont le temps de fermenter dans l’intestin = source de dysfonctionnement digestif, dysbiose de la flore et désagréments… qui dit trouble digestif dit trouble tout court. Mieux vaut les déguster avant le repas, mais encore mieux est de les manger minimum 30 min avant ou 2-3 heures après un repas.

5. Buvez de l’eau 15 minutes avant le repas. Le tube digestif sera hydraté, la digestion facilitée et le métabolisme stimulé ! En plus, il est fort probable que vous mangerez moins, et/ou moins sucré- souvent une forte envie de sucré peut venir d’une déshydratation ainsi que le fait de se suralimenter ! Un grand verre d’eau pure avant le repas aide à réguler cette envie. Des cellules hydratées est une clé pour l’équilibre interne, et ce petit geste va pouvoir limiter les dégâts pendant les fêtes.

buvez de l'eau avant chaque repas pour limiter les dégâts pendant les fêtes
cathmoz.tumblr

6. Cibler les bon aliments anti-graisse. Comme beaucoup de repas sont « lourds » à digérer, essayons d’intégrer un maximum d’alliés digestifs et anti-graisse ! Quelques aliments clé à cibler : l’ananas, l’aloe vera, cannelle (en tisane aussi par ex !), le gingembre, le curcuma, la menthe, le citron, le thé vert, le vinaigre de cidre…essayez de les inclure au repas tous les jours ! Pas tous en même temps 😉 Le vinaigre de cidre se consomme par exemple volontiers à jeun le matin (1-2 cuillères à soupe dans un grand verre d’eau tiède) ou avant les repas en effet coupe-faim et brûle graisse !

7. Utilisez l’huile coco au lieu du beurre. Le beurre apporte du goût dans les préparations mais sa consommation trop régulière n’est pas conseillée pour la santé : premièrement il contient trop de gras saturés et chauffé à haute température il devient totalement indigeste et source d’inflammation ! L’huile de coco par contre a une très haute résistance à la chaleur et ne se dénature pas à la cuisson. En plus, cette huile a des vertus santé à en pas finir, elle est notamment connue pour être une allié minceur... eh oui car cette huile « miraculeuse » aiderait le métabolisme et à brûler des graisses stockées. Le fait qu’elle soit antivirale, antibactérienne et boosteur du système immunitaire n’est pas trop mal non plus en ce temps d’hiver… et bonne nouvelle pour ceux qui n’aiment pas le gout, en boutique bio vous trouverez la version « désodorisée ».

l'huile de coco est un allié minceur pendant les fêtes
historias del ciervo

8. Partager le dessert. Franchement, après l’apéro, l’entrée, le plat et les fromages votre corps n’a plus DU TOUT faim. Le sucré à la fin, c’est de la pure gourmandise et souvent (non soyons honnêtes – TOUJOURS) le trop qui « tue »;-) Alors si vous en prenez, contentez-vous d’un petit bout juste pour vous joindre aux festivités et pour avoir votre note sucrée qui fait plaisir, mais une part de buche entière n’est peut-être pas nécessaire… Le sucre en fin de repas est également source d’indigestion, donc double effet ballonnement garantie. Partagez, c’est plus sympa de toute façon 😉

9. La menthe poivrée en fin de repas. L’astuce qui sauve ! Après un repas de noël on peut soulager la digestion non pas avec un petit verre alcoolisé mais avec un grog à la menthe poivrée ! Délicieux, rafraîchissant et efficace : 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée avec un peu de miel bio dans un mini verre d’eau chaude (température buvable, pas brulante pour préserver les actifs du miel). Version quick-fix : menthe poivrée+ miel OU huile d’olive directement sans préparation du grog !

la menthe poivrée en fin de repas pour soulager la digestion

10. C’est le BON moment pour bouger. Pour limiter les dégâts pendant les fêtes cela est une clé important. Bien sûr c’est le geste incontournable pour un mode de vie sain toute au long de l’année, mais cela fait une énorme différence quand on force sur les quantités lors des repas ! Le corps sera mieux oxygéné, le sang et la lymphe seront stimulés et le nettoyage peut mieux fonctionner. Tout cela permet aussi une meilleure digestion ! Peu importe si c’est du footing, de la nage, du yoga, ou une marche rapide chaque jour, installez une petite routine quotidienne dès maintenant, et n’attendez pas 2018 pour booster votre bien-être ! Et ainsi vous limiterez sérieusement les dégâts des excès pendant les fêtes.

Pas d’excuses, 10 minutes est mille fois mieux que rien, alors ne zappez pas une séance sous prétexte que vous n’aurez pas le temps pour faire les 30 minutes au complet…

Chaque geste compte ! Avec quelques gestes bien-être chaque jour vous profiterez encore plus de ces moments de fêtes et de convivialité! Pour aller plus loin et apprendre comment mieux vous occuper de vous au quotidien et favoriser la détoxification naturelle de l’organisme, je vous propose de découvrir mon livre « Détox- Objectif bien-être en 10 jours » qui parle de la détox comme mode de vie- accessible à tous et facile à mettre en place. Une approche holistique qui considère le corps dans sa globalité. Sortie aux éditions Marabout le 3 janvier 2018 !

Quels gestes mettez vous en place pour limiter les dégâts pendant les fêtes ? Vous avez des astuces précises ? Partagez-les avec moi ci-dessous 🙂

Love C

image à la une © Bustle 

2 Commentaires

  1. Super article! Merci. Les fêtes sont toujours des moments où il est difficile de garder nos bonnes habitudes alimentaires. Pour ma part, cela s’accompagne souvent de culpabilité. Je vais donc essayer de mettre en pratique ces 10 astuces pour éviter le mal être d’après Noël. Belle journée. Aline.

    1. Nadine dit : Répondre

      Bonjour Aline,

      Merci beaucoup! Oui la culpabilité est une émotion toxique qui est souvent present pendant ces moments d’excès… les exercices de pleine conscience, la respiration, le yoga, les affirmation, la gratitude tout cela aide pour apaiser les émotions fortes ET diminuer l’envie et le « besoin » de se suralimenter ou grignoter.
      Belle journée !

Laisser un commentaire